journal d\'une borderline/bipolaire

un peu de trouvaille sur le net trouble TPL

 

Les personnes souffrant du trouble de la personnalité limite ont des problèmes d'image de soi et d'identité, pouvant aussi manifester une attitude du type « tout ou rien ». Ce trouble se caractérise communément par des comportements autodestructeurs. De plus, le trouble de la personnalité limite est souvent associé à d'autres affections psychiatriques, tels que les troubles de l'alimentation, anxieux, ou dépressifs, le trouble de déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) résiduel ainsi qu'à l'adoption de comportements à risque.

 

 

Qui en est atteint?

 

Les symptômes du trouble de la personnalité limite surviennent en général une première fois à l'adolescence ou chez le jeune adulte. De 1 % à 3 % de la population en est atteinte et chez les femmes, le risque d'être diagnostiqué est trois fois plus élevé. Le trouble de la personnalité limite est à l'origine de 20 % des hospitalisations psychiatriques.

 

un peu plus...


Trouble de la personnalité borderline (état limite) est un état qui se manifeste pendant la petite enfance mais ne se développe souvent pas complètement avant le début de l’âge adulte (entre 20 et 25 ans). « C’est un trouble fréquent qui atteint selon les estimations 10 à 14% de la population » – explique le Dr Richard J. Corelli de Stanford.

Les causes du trouble de la personnalité borderline ne sont pas entièrement comprises, mais certains spécialistes pensent que c’est le résultat possible d’un déséquilibre chimique dans le cerveau. Les substances chimiques en question (neurotransmetteurs) aident à équilibrer l’humeur et les influences génétiques et environnementales. Ce trouble psychique est plus fréquent chez les personnes qui ont des antécédents dans leur famille. Il est également remarqué que les personnes ayant développé cette maladie ont vécu un traumatisme important dans leur petite enfance. Il peut s’agir d’abus physique, sexuel ou émotionnel, l’abandon ou la séparation traumatisante avec un parent.

 

 Un rapport du centre de recherche de cette maladie (BPD Central)
 cite une des victimes de cette pathologie qui dit: 

 

 « Souffrir du trouble de personnalité borderline c’est comme être tout le temps en enfer. Rien de moins. Douleur, colère, désarroi, peine,ne jamais savoir comment je me sentirai d’une minute à l’autre.Avoir mal parce que je fais du mal à ceux que j’aime. Me sentir incomprise.Analyser tout. Rien ne me fait plaisir. Parfois, très rarement, je me sens « trop heureuse » et tout de suite après je suis dans l’angoisse à cause de cela même.Après je me traite avec de l’alcool. Puis je me blesse volontairement.Ensuite je me culpabilise à cause de cela. La honte.Je voudrais mourir mais je suis incapable de me tuer parce que je me sentirais trop coupable à l’égard de ceux que j’aurais blessés, puis je me sens en colère à cause de tout cela, alors je me coupe ou je me drogue pour ne plus rien ressentir. Le stress ! »

 

Trouble de la personnalité borderline - comment le traiter ?


Le traitement du trouble de la personnalité borderline peut être difficile, mais il est possible de réduire certains symptômes à l’aide de médicaments. Parfois la solution peut être l’association de plusieurs médicaments différents. Ceux qui sont le plus souvent prescrits sont les antidépresseurs et régulateurs d’humeur. Les antipsychotiques atypiques peuvent aussi aider à maîtriser les comportements à risque ou impulsifs. Il est également noté qu’après 10 années de traitement, près de la moitié des patients ne présentent plus les symptômes du trouble de la personnalité à la limite de la destruction.

 



16/08/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres