journal d\'une borderline/bipolaire

Information Trouble de personnalité et de l'humeur,


trouvaille du net Trouble de l'humeur

 

Troubles maniaco-dépressifs – Qu’est-ce que c’est ?

 

Le terme maniaco-dépressif se réfère à des retournements d’humeur qui vont de l’euphorie (épisodes maniaques) à la dépression profonde (épisodes dépressifs). La maladie maniaco-dépressive est aussi appelée désordres bipolaires, en référence aux basculements entre les deux pôles - euphorie (hauts) et dépression (bas). Le désordre bipolaire est un désordre du cerveau qui provoque des changements inhabituels d’humeur, de vitalité et de capacité d’agir.

 

 

Ils touchent 6 à 10 % de la population et font partie des maladies les plus handicapantes au monde...

 

Malgré les effets perturbateurs de la maladie, un « remarquable » deux tiers des personnes atteintes réussissent à occuper un emploi, selon l’étude.

 

 Les conséquences professionnelles familiales et sociales des troubles bipolaires :

 

Les conséquences professionnelles qui sont caractérisées par le licenciement (dû au comportement étrange et agité), la démission hâtive et irréfléchie, les rapports conflictuels avec les collègues et/ou la hiérarchie, l'instabilité professionnelle (plus de la moitié des patients perdent leur emploi).

  

Troubles maniaco-dépressifs – quelles sont les possibilités de traitement ?

 

Apprenez à reconnaître ce qui déclenche votre maladie : la maladie maniaco-dépressive se manifeste de manière récurrente et nécessite un traitement continu. Le sommeil en quantité suffisante à des heures régulières est essentiel pour le traitement des désordres bipolaires. Connaître les circonstances ou évènements qui déclenchent la maladie – comme les troubles du sommeil – peut être très utile pour l’efficacité du traitement.

 

 

Médicaments : les psychiatres prescrivent en général des médicaments appelés thymorégulateurs ou thymoanaleptiques, par exemple des sels de lithium et de l’acide valproïque. Au besoin, on prescrit des antidépresseurs pour balancer les hauts et les bas de la maladie.

 

 

Apprendre à identifier les rechutes : pour une personne atteinte de la maladie maniaco-dépressive il est essentiel de comprendre la maladie et d’apprendre à reconnaître les rechutes. C’est d’une importance capitale pour le succès du traitement. C’est valable pour le malade aussi bien que pour les membres de la famille qui cherchent souvent un traitement.

 

 

 


16/08/2010
0 Poster un commentaire

trouble de l'humeur

Malgré mon humeur changante,j'essai de relaxer se soir,cher lecteur,se soir je vais parler de la maladie(pas nouveau lol),la medication,l'acceptation,comment s'Aider d'apres moi

 

La maladie

 

Bipolaire trouble de l'humeur.autrefois appeler psychose maniaco-depressif maintenant de plus en plus de personne le sont.Ey oui si on a l'air seule ey non on ne l'es pas!

 

premierement.L'humeur

 

 

en bleue vous avez une humeur normal

 

en rouge est l'humeur d'un bipolaire.

 

Regardons de plus près

 

 

Je n'irais pas dans les gros détail en GROS jvais vous expliquer,il y a la manie et la dépression

 

La manie

anormalement et continuellement exaltée, joyeuse et euphorique, ou irritable, coléreuse, perturbatrice et agressive pendant au moins une semaine. Si le changement d'humeur s'accompagne d'au moins trois des symptômes suivants, la personne présente peut-être un état maniaque typique d'un trouble bipolaire :

 

  • Sentiment exagéré d'estime de soi ou idées de grandeur

  • Réduction du besoin de sommeil

  • Logorrhée (discours trop abondant)

  • Fuite des idées et pensées qui défilent

  • Accélération de l'activité

  • Manque de jugement

  • Symptômes psychotiques

 

 L'hypomanie moin grave que la manie.Les symptômes d'hypomanie sont moins graves que les symptômes de manie : les personnes peuvent se sentir heureuses et sont pleines d'énergie, mais leur vie n'est habituellement pas gravement perturbée. L'hypomanie peut dégénérer en épisode maniaque ou en dépression et doit alors être traitée

 

 

 

 La dépression Chez les personnes atteintes de trouble bipolaire, la dépression se traduit par au moins cinq des symptômes suivants. Ceux-ci doivent durer au moins deux semaines et se manifester la plupart des jours, pendant toute la journée.

 

  • Humeur déprimée 
  • Perte d'intérêt ou de plaisir envers des activités normalement appréciée
  • Perte ou gain de poids
  • Anxiété
  • Insomnie ou hypersomnie (trop dormir)
  • Apathie ou agitation
  • Perte d'énergie
  • Sentiment de dévalorisation et de culpabilité
  • Incapacité de se concentrer ou de prendre des décisions
    Pensées suicidaires (devraient toujours être prises au sérieux)

 

Trouble de personnalité limite(borderline)

 

 

Les caractéristiques du trouble de personnalité limite s'expriment dans quatre sphères:

 

Les rapports interpersonnels
Les relations interpersonnelles sont habituellement instables et intenses. Elles peuvent être caractérisées par l'alternance d'idéalisation et de dévalorisation excessives.

La personne atteinte du trouble de personnalité limite a du mal à supporter la solitude et fait des efforts effrénés pour éviter les abandons réels ou imaginés.

 

Les émotions
Une instabilité affective est courante. Elle peut se manifester sous la forme de changements marqués de l'humeur. Le passage de l’humeur habituelle à la dépression, à l'irritabilité ou à l'anxiété durant habituellement quelques heures et rarement plus de quelques jours, contrairement à la maniaco-dépression.

 

L'identité
Une perturbation marquée et persistante de l'identité est presque toujours présente. Elle est souvent diffuse et caractérisée par une incertitude concernant plusieurs questions fondamentales comme l'image de soi-même, l'orientation sexuelle, les choix de carrières, le choix des amis ou l'adoption d'un système de valeur.

 

L'impulsivité
La personne atteinte a tendance à être impulsive, particulièrement dans les activités comportant des dangers potentiels pour elle-même, telles que: des achats inconsidérés, un abus de drogues ou d'alcool, une conduite automobile dangereuse.

 

La répétition de menaces, de gestes ou de conduites suicidaires ou automutilatoires est courante dans les formes les plus sévères du trouble. Ces comportements peuvent résulter d'une colère intense ou être une réaction à une apathie* et peuvent être perçus comme étant de la manipulation. Il faut se rappeler que ces comportements sont directement reliés à une souffrance morale importante.

 

Il,y plusieur autre trouble de personnalité comme,

La personnalité paranoïaque,
La personnalité schizoïde
La personnalité schizotypique
La personnalité antisociale (ou psychopathe)

 La personnalité histrionique
La personnalité narcissique

 La personnalité évitante
La personnalité dépendante
 La personnalité obsessionnelle-compulsive

L'acceptation de sa maladie de trouble est importante dans votre cheminemant est la clée du bonheur.Au début souvent vous ne savez pas ce qui arrive vous n'ête pas concient de votre trouble de l'humeur et de personnalité.Apres vous aller etre dianostiquer et la c'est le choc tout s'arrette.Puis avec les mois les années vous aller commencer a vous connaitre vraiment par rapport a cela et meme pouvoir PREVENIR des crise des dépression des episode psychotique ect .S'aimer sois même on me la reppete souvent celle la mais sa marche vraiment malgrée les haut et les bas les montagne russe d'émotion ou dhumeur il faut mettre de l'équilibre dans vos vie.Avoir de l'aide des autres autour de vous de vos proche montré leur des depliant faiser leur lire un livre sur ce titre pour quil puisse vous aider a mieu vivre avec tout ca.

 

 

 


31/07/2010
2 Poster un commentaire